Nos fruits - Le pomelo (citrus paradisi)

 

Pomelo ou pamplemousse ?

Impossible de les confondre lorsqu’ils sont présentés côte à côte, et pourtant… La confusion est très fréquente comme entre clémentine et mandarine. Là aussi, deux espèces différentes, l’un étant ancêtre de l’autre.

 

L'origine

Le pamplemousse vrai (citrus maxima ou citrus grandis) est originaire d’Indonésie et de Malaisie. Il est cultivé en Chine en 2000 avant JC. Ses fruits sont énormes (plusieurs kilogrammes), savoureux et pleins de pépins. L’histoire de son introduction en Europe a laissé peu de traces car il n’y a qu’un intérêt de curiosité botanique : son fruit a besoin de fortes températures pour arriver à maturité. En 1693 le capitaine anglais Shaddock sème des pépins de pamplemousses à la Barbade. Par hasard, un pamplemoussier s’hybridera à un oranger. Un arbre issu du croisement sera "découvert" : Ainsi nait le pomelo (citrus paradisi).

Le pomelo sera cultivé d’abord dans les Caraïbes puis en Floride où il est très présent dès la fin du XIXe siècle. Il est encore un jeune agrume dans le verger européen (Italie, Espagne essentiellement). Il a réellement commencé son implantation en Corse avec la variété à chair rouge Star Ruby vers 1990.

 

La culture

Le cycle de culture du pomelo en Corse est une curiosité :

Plus rustique que la clémentine, le citron ou l’orange, il passe parfaitement l’hiver et c’est le seul agrume qui se ramasse une fois l’hiver terminé, souvent même jusqu’en été.

Le pomelo Star Ruby arrive à maturité sur la plaine orientale autour du mois de février dans certains vergers au sol se réchauffant facilement. A partir d’avril, toutes les plantations sont à leur maturité… On récolte encore et les arbres commencent à fleurir. En juin, la récolte n’est pas terminée et les arbres portent déjà les petits fruits pour la production de l’année suivante !

=> Chaque année, on récolte des fruits issus de la floraison de l’année précédente et certains fruits passent plus de 12 mois sur l’arbre.

Comment ? Comme le citron et beaucoup, beaucoup plus longtemps que la clémentine et l’orange, le pomelo se stocke sur l’arbre une fois arrivé à maturité, caractéristique qui nous permet d’avancer la cueillette au fur et à mesure des besoins de la vente… avec une seule et unique variété : le Star Ruby, pomelo à chair rouge, à la fois adapté à notre climat et à une bonne valorisation commerciale.

Moins coûteux en matériel lourd de stockage (grandes chambres froides), ce choix n’est pas sans risque, une partie de la récolte pouvant être perdue en cas de grêle, vent violent, attaque de parasites. Il reste la meilleure solution pour offrir la plus grande fraîcheur au consommateur final. Il permet également d’employer moins (ou pas) de saisonniers mais plus longtemps, ce qui réduit la précarité du travail agricole.

 

Utilisation :

  • En hors d’œuvre ou dessert, une moitié de gros pomelo par personne (ou un petit)
  • En jus frais pressé
  • Coupé en dés dans une salade vitaminée
  • Dans une salade de fruits frais

 

De la taille des fruits

Livré à votre réflexion, ce petit paragraphe est bien sûr valable pour les autres espèces fruitières, agrumes, avocats, mais aussi pommes, poires, tomates et scoubidous.

La taille des fruits varie :

  • d’une espèce à l’autre (pamplemousse ou pomelo)
  • d’une variété à l’autre (là, on n’en a qu’une en pomelo mais prenons exemple des variétés de clémentines : les précoces récoltées fin octobre sont globalement plus petites que celles récoltées fin décembre).
  • Ensuite sur un même arbre, çà varie encore beaucoup : c’est comme dans un village ou dans une famille, il y a des grands, des moins grands et des carrément petits de taille. Mais tous ont la même origine et il n’y a pas de principe pour décréter d’après la taille - le poids - qui est meilleur ou moins bon.

En magasin les fruits sont souvent de même taille.

Parce qu’ils ont été calibrés avant d’être emballés.

Ce n’est pas spontané, ni naturel mais obligatoire en raison de la "normalisation" qui règlemente la vente des fruits et légumes

La normalisation est rédigée sur des critères de présentation uniquement ! (taille ou poids + critères d’aspect visuel)

Sur un même arbre la taille des pomelos va de 200 g à près de 1 kg, la plupart des pomelos se situant dans la tranche des 300 – 400 g. Et tous sont également bons !

Les tailles moyennes sont souvent préférées par habitude prise et souvent vendues plus cher.

Les "trop petits" ou "trop gros" sont souvent délaissés par les magasins (par manque de place, pour éviter les erreurs, il n’y a qu’une sorte de pomelo) car ils se vendent moins vite, toujours par habitude. Pour éviter de les jeter, ils sont généralement expédiés à des prix d’appel.

La qualité des fruits ne se juge pas par leur taille, ni leur aspect, ni leur prix : elle se goûte !

 

Voir nos recettes :

 

 

 

Oranges douces bio corses - Alimea

Oranges douces bio corses - Alimea

Oranges douces bio corses - Alimea

Oranges douces bio corses - Alimea

Oranges douces bio corses - Alimea

Oranges douces bio corses - Alimea

Oranges douces bio corses - Alimea

Oranges douces bio corses - Alimea

 

 

 

 

Agrumes | Cédrat | Citron | Clémentine | Kumquat | Mandarine | Orange | Orange amère | Pomelo
Accueil | Présentation | Démarche | La vie du verger | Les plus | Savoirs | Liens | Plan du site | Contacts
Nos fruits | Leur saison | Fiches imprimables

ALIMEA - Fruits corses issus de l'agriculture biologique - Bravone - F-20230 Linguizzetta - Tél. : 04 95 38 88 74