Nos fruits - L'orange douce (citrus sinensis)

 

L’orange est le 4ème fruit le plus cultivé au monde derrière le raisin, la banane et la pomme. Son marché est mondial avec comme principaux pays producteurs le Brésil, les Etats Unis et le Maroc. Le gros de la production est destiné à l’industrie agro-alimentaire : concentrés et jus de fruits (le jus en bouteille le plus consommé au monde), ingrédient de boissons, biscuits, etc. En terme de consommation de fruit frais, elle se place en France en seconde position, derrière la pomme et juste avant la banane.

Notre production corse et biologique est infime en comparaison… et elle représente un faible volume par rapport à nos productions de clémentines et pomelos.

Paradoxal ? Oui car l’oranger est parfaitement adapté à nos sols et notre climat. Les orangers avaient une place de choix dans les anciens vergers destinés à l’autoconsommation. Plus rustiques que les clémentiniers, ils se donnent à admirer dans les jardins et autour et des villages où les orangers remarquables ne sont pas rares.

Si l’oranger ne tient pas aujourd’hui son rang en Corse pour la production destinée à la vente, c’est en raison de son prix trop faible, loin du prix juste et rémunérateur, qui oblige les arboriculteurs à le délaisser. L’orange est reléguée à un niveau de production anecdotique, destinée essentiellement - comme le citron ou l’avocat - à une filière courte et soucieuse de l’origine de ses achats !

 

Origine

L’oranger est originaire de Chine.

On peut distinguer deux grandes routes de pénétration de ce fruit en Europe :

Transmise par les Perses aux Arabes, l’orange amère (bigarade) fut ramenée des croisades en Sicile à partir d’où elle se diffusa.

L’orange douce quand à elle fut découverte en Chine au XVIème siècle par des navigateurs portugais. L’expansion de la culture de l’orange commence réellement à partir de là.

 

Variétés

Les oranges douces offrent une diversité de formes et de goûts assortie d’une période de production longue (6 mois) à l’échelle d’une région ou d’un pays.

Les variétés se répartissent en 4 groupes :

  • les navels, reconnaissables à leur « nombril », à l’opposé du pédoncule. Les variétés de Navel sont les premières oranges de saison. Leur couleur (peau, chair et jus) est uniformément orange. On les trouve à partir de fin octobre-début novembre.
  • les blondes, de couleur orange, récoltées en pleine saison (hiver).
  • les sanguines, sont des variétés colorées dont l’épiderme et/ou la chair et le jus sont rouges totalement ou partiellement. Ce sont des variétés de pleine saison.
  • les tardives, terminent la saison au printemps. Elles sont de couleur orange.

De plus l’orange n’est pas un fruit fragile et se conserve plusieurs mois en chambre froide. Elle peut donc être commercialisée longtemps après récolte. Pour autant l’hémisphère nord (principalement Espagne, Italie, Maroc) ne couvre pas une année complète de consommation. En été et en automne, les oranges proviennent pour l’essentiel de l’hémisphère sud (grande importation).

La collection variétale des anciens jardins corses et très riche et comprend tous les types d’oranges douces.

Le verger d’Alimea quand à lui se limite aujourd’hui à deux sites : un tout petit verger diversifié et une plantation de 5 ha de variété Tarocco Rosso.

La Tarocco Rosso est une orange demi-sanguine, c’est à dire à couleur intermédiaire entre l’orange blonde et la sanguine très pigmentée.

La coloration des demi-sanguines est moins régulière et varie énormément d’une année sur l’autre (sous l’influence du climat) et même entre 2 arbres de la même plantation. Souvent on ne reconnaît une demi-sanguine qu’après l’avoir ouverte, à une portion de ses filaments d’un rouge plus ou moins intense… Parfois même, la majorité de ses fruits ont la même couleur que les oranges blondes !

La caractéristique principale qui différencie demi-sanguines et sanguines, à part la différence d’intensité de couleur est la nature des pigments : uniquement lycopène et autres caroténoïdes pour les demi-sanguines, les sanguines très rouges produisant aussi des pigments anthocianes.

 

Utilisation

L’orange se savoure en dessert ou en-cas.

Plaidons aussi pour son utilisation à la maison en jus, pressée à l’instant : il n’y a pas plus frais… Un simple presse agrume suffit, c’est facile, rapide, ludique pour les enfants et la peau des oranges bio est compostable : pas de verre ni de tetra-brick à recyler !

Ne pas oublier que le zeste d’orange s’emploie également, gratté ou ciselé, en cuisine, pâtisserie, tisanes et autres boissons, écorces d’orange confites (recette facile).

 

Voir nos recettes :

 

Oranges douces bio corses - Alimea

Oranges douces bio corses - Alimea

Oranges douces bio corses - Alimea

Oranges douces bio corses - Alimea

Oranges douces bio corses - Alimea
Variété Tarocco Rosso (demi-sanguine)

 

 

 

 

 

Agrumes | Cédrat | Citron | Clémentine | Kumquat | Mandarine | Orange | Orange amère | Pomelo
Accueil | Présentation | Démarche | La vie du verger | Les plus | Savoirs | Liens | Plan du site | Contacts
Nos fruits | Leur saison | Fiches imprimables

ALIMEA - Fruits corses issus de l'agriculture biologique - Bravone - F-20230 Linguizzetta - Tél. : 04 95 38 88 74