L'agriculture biologique - Les principes

L’agriculture biologique s’est développée en France à partir des années cinquante sous l’impulsion de producteurs qui se sont organisés afin de promouvoir un mode alternatif de production agricole qui repose sur des principes éthiques : écologiques, sociaux et économiques.

 

Objectifs écologiques - le respect des écosystèmes naturels
C’est la règle essentielle de l’agriculture biologique, elle conduit au refus du recours aux produits chimiques de synthèse et vise à :

• préserver les équilibres naturels du sol et des plantes,
• favoriser le recyclage,
• rechercher l’équilibre en matières organiques,
• choisir les espèces animales et végétales adaptées aux conditions naturelles,
• respecter au mieux les paysages ainsi que les zones sauvages,
• préserver la biodiversité.

 

Objectifs sociaux - La recherche de nouveaux équilibres

• Respecter la santé humaine et animale
• Privilégier les rapports de coopération plutôt que de compétition
• Respecter l’équité entre les différents acteurs des filières
• Permettre aux producteurs de vivre de leur travail et de leurs terres
• Proposer des aliments sains et équilibrés
• Établir des liens directs avec les consommateurs
• Favoriser l’emploi dans le secteur agricole

 

Objectifs économiques - La recherche d’un développement économique cohérent

La limitation des intrants chimiques de synthèse s’accompagne d’un besoin de main d’œuvre supplémentaire et participe à un équilibre économique satisfaisant des exploitations.

Les acteurs de la filière agrobiologique cherchent à entretenir un lien privilégié avec les consommateurs : la pratique de la vente directe permet aux deux extrémités de la filière agroalimentaire de se rencontrer et échanger sur les liens qui les unissent.

Adaptée à tous les types de contextes naturels, l’agriculture biologique peut aussi prendre place dans des espaces ruraux devenus insuffisamment concurrentiels pour l’agriculture conventionnelle ; en ce sens, l’agrobiologie contribue à une occupation équilibrée des territoires et au renforcement d’une activité socio-économique dans les zones rurales.

La filière agrobiologique est l’un des rares secteurs agroalimentaires connaissant une phase de croissance remarquable, considérée par les experts comme durable.

(Source  : www.fnab.org)

 

Perspectives

En 2008 l’agriculture biologique représente en France 13.300 exploitations agricoles soit 580.000 ha de terres et 2,12 % de la SAU (surface agricole utile).

Le marché alimentaire est également de plus en plus demandeur de produits bio et progresse très rapidement.

Cette augmentation se réalise par une part croissante de l’importation  : 60 % des fruits et légumes que nous consommons dans l’Hexagone sont importés ; et plus globalement 30 % de l'alimentation biologique.

Le Grenelle de l'Environnement a fixé un objectif très ambitieux de 20 % de la surface agricole utile totale en agriculture biologique pour 2020, avec une étape à 6 % en 2012.

 

Annexes du règlement de la communauté européenne relatif à la production biologique.
Liste des engrais & amendements et liste des produits pesticides utilisables en agriculture biologique

 Télécharger le document (fichier pdf comprenant uniquement la partie concernant la production de végétaux)   

 

Fleurs de citronniers Oranges vertes Clémentines
Verger de noisetiers La Bravone, aux alentours des champs La Bravone, aux alentours des champs

 

Notre démarche | L'agriculture biologique | Les principes | Les contrôles | Ce qui différencie les produits bios et les autres
Accueil | Présentation | Démarche | La vie du verger | Les plus | Savoirs | Liens | Plan du site | Contacts
Nos fruits | Leur saison | Fiches imprimables

ALIMEA - Fruits corses issus de l'agriculture biologique - Bravone - F-20230 Linguizzetta - Tél. : 04 95 38 88 74