Les savoirs - Empreinte écologique

Comment limiter l'impact écologique lié à la consommation de fruits et de légumes ?
Chacun peut apporter sa contribution, simplement :

Préférer les produits de l'agriculture biologique

le + : La plupart des produits pesticides n'atteignent pas leur cible et se retrouvent dans le sol, les eaux de surface puis les eaux souterraines.

S'approvisionner le plus local possible
Exemple pour visualiser l'impact du choix d'origine
ci-dessous

les + : Pollution liée au transport minimale.
Limitation des emballages de transport (palettes, caisses), au pire détruits au mieux transportés vides pour être remis dans le circuit.

Ne pas acheter de cultures de serre
très énergivores et productrices de déchets.

Acheter selon le besoin et pas plus...
De préférence régulièrement, plutôt qu'en grosses quantités pour la semaine.

les + : Economique,
limite le gaspillage et le retraitement de déchets.

Manger frais

les + : Minimise la quantité d'énergie utilisée pour la conservation (entrepôts frigorifiques, surgélation, stérilisation).
Evite les emballages dont le recyclage est gourmand en énergie (conserves, verrines, plastiques...).

 

Manger des produits de saison

les + : Eviter les cultures de serre très énergivores.

Acheter en vrac
(Et ne pas oublier de prendre un panier pour les courses).

les + : Le meilleur déchet est celui qui n'existe pas  : limitation des emballages et des pollutions (transport, incinération, transformation) liées à leur retraitement.
Optimisation du transport : plus on met de sur-emballages, plus transporte du vide.

Composter les épluchures

les + : Limite la pollution liée au transport des déchets.
Améliore le retraitement des autres déchets de la maison,
le compost est utile au jardin.

Culture de tomates en serre, hors sol

 

 

Petit jeu pour l'empreinte écologique

Pour mesurer l'impact de ce dernier choix, nous vous proposons d'évaluer la distance parcourue par un pomelo avant d'arriver sur la table au mois de mars, juin, août. La distance s'entend à vol d'oiseau ; c'est un minimum théorique, à revoir à la haute selon les voies de transport et redistribution.

Distance (à vol d'oiseau) parcourue par un pomelo biologique
(Cliquez sur la case correspondant à la distance qui s'affichera plus précisément)

Origine des pomelos biologiques :

Mars : Corse, Espagne, Sicile, Grèce et Israël
Juin : Corse, Mexique et Afrique du Sud
Août : Mexique et Afrique du Sud

 

Réflexion : du décalage entre l’image et la réalité

  Les systèmes industriels hors sol sont largement documentés dans les revues agricoles techniques… mais si rarement montrés aux consommateurs.

Ce qu’on voit mis en scène dans toutes les publicités et autres communications à l'adresse des consommateurs, ce sont des fruits ou des légumes qui arrivent tous seuls dans des pots ou cueillis dans des vergers oniriques, de la même façon que les vaches des étiquettes de lait ou de beurre vivent encore au soleil dans les prés à proximité de villages.

Les cultures hors sol, interdites en bio, sont largement présentes sur les étalages conventionnels (tomates, poivrons, concombres, aubergines, fraises... ). Elles produisent quantités de déchets difficiles à retraiter : effluents, plastiques, laine de roche ayant servi de support aux racines... Cultures de serre, elles peuvent être délocalisées : les productions hors-sol sont chauffées et éclairées artificiellement pour produire plus et plus précocement et/ou dans des régions où la culture n'est en principe pas adaptée.

 

 

Empreinte écologique | Apprendre à choisir un avocat | Maturité et couleurs des agrumes | Conserver les fruits | Fruits de saison/saisons des fruits
Accueil | Présentation | Démarche | La vie du verger | Les plus | Savoirs | Liens | Plan du site | Contacts
Nos fruits | Leur saison | Fiches imprimables

ALIMEA - Fruits corses issus de l'agriculture biologique - Bravone - F-20230 Linguizzetta - Tél. : 04 95 38 88 74